Vision ou Mission

Il m’est souvent arrivé de voir différentes chartes exprimant l’engagement de l’organisation pour la qualité, pour les performances de l’organisation ou pour la réussite de l’entreprise. Le plus souvent elle portait la signature des responsables s’engageant pour le changement, pour le progrès. On appelait cela la « Vision d’Entreprise » ou encore « la déclaration de mission »
J’en ai moi-même été l’instigateur lorsque j’étais en charge d’un service qualité. Ce beau document, exposé tel un tableau de maître recevait divers commentaires du style « cela n’est pas pour nous mais c’est plutôt un brol de plus pour les cadres » ou encore, « A quoi sommes-nous encore occupés alors qu’il y a tant de problèmes! » Ou peu d’engagement, même de certains signataires qui étaient pris par les problèmes journaliers et « n’avaient pas le temps » ou, disons la vérité, qui n’en n’avaient rien à faire. D’autres par contre, s’en inspiraient et s’y engageaient et voyaient rapidement les résultats. Bref, une charte seule, ce n’est rien.

Mais tel n’est pas mon propos aujourd’hui.

J’aimerais vous parler de la différence entre « mission » et « Vision ». Du moins ce que j’y vois.
La VISION, ce n’est pas un flash, ni un miracle, ni encore une illumination du responsable, mais bien le fruit d’une réflexion, collégiale si possible, de niveau stratégique sur le rôle et le raison d’exister ou de devenir de l’organisation. Bref, QUE VOULONS-NOUS ÊTRE DANS LE FUTUR ? C’est donc une réflexion liée intimement au contexte dans lequel se place l’entreprise. On trouve deux approches : la SEGMENTATION et l’analyse PESTE, nous en reparlerons.
La MISSION, elle, exprime l’engagement à moyenne échéance. Elle comporte des objectifs liés à la maturité de l’entreprise. A QUOI ALLONS-NOUS NOUS ATTELER D’ICI À UN AN ? (Un an est un choix) On se limite à l’essentiel, au plus porteur, tout en respectant un équilibre entre progrès durable et performance journalière. On y parle d’objectifs opérationnels et d’initiatives de changement. Ceci arrive donc une fois toute la situation évaluée.
Tant la vision que la mission sont soumises à des revues et à des ajustements réguliers. La mission est plutôt une feuille de route. La vision une destination. Il faut régulièrement vérifier que la destination n’est pas obsolète, que les initiatives choisies sont porteuses, se concrétisent et contribuent à des effets bénéfiques.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Segmentation_strat%C3%A9gique

Posted in Management.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *